Réaction de la profession d’IGT pour contrer les impacts négatifs du COVID-19

Les ordres professionnels victimes de la désinformation

La Crise du COVID-19 a malheureusement fait fleurir de nombreuses fausses nouvelles, portant préjudice aussi bien à des individus, qu’à des administrations et organisations professionnelles.

Les ordres professionnels qui œuvrent pour surmonter la crise et contribuer à la solidarité nationale, paient ainsi un lourd tribu en raison de ce phénomène. Des informations  sont publiées dans certains médias,   aussitôt démentis  par les  organismes concernées concernant   des prétendues demandes d’aide au gouvernement et diverses  contribution au fond de solidarité COVID-19.

Ce qui est sur est que toutes  les professions libérales sont impactées  par la crise , et leurs  instances ordinales se démêlent pour  y faire face  tout en faisant preuve de solidarisé aussi bien avec leurs membres ; qu’au niveau national.

https://www.leconomiste.com/flash-infos/covid19-les-architectes-negocient-une-convention-avec-l-etat

https://medias24.com/colere-contre-l-ordre-des-medecins-apres-sa-demande-de-l-aide-de-l-etat-9040.html

https://fnh.ma/article/actualites-marocaines/le-conseil-national-de-l-ordre-des-notaires-apporte-sa-contribution-au-fonds-special

https://www.medias24.com/au-moins-5-000-dh-d-aide-sera-versee-a-1-000-notaires-par-le-conseil-de-l-ordre-9122.html

Les actions de l’ONIGT

La profession d’IGT est aussi impactée par la crise du CODIV-19 comme l’est l’ensemble de la profession à l’échelle internationale.

Réaction de la Fédération Internationale des Géomètres (FIG)

https://www.gim-international.com/content/article/how-is-fig-dealing-with-the-coronavirus-crisis

Réponse de l’Union Nationale des Géomètres Experts (UNGE)- France

https://www.unge.net/actualites/739-comment-reagit-la-profession-de-geometre-expert-a-la-crise-du-covid-19-

Réponse du RICS

https://www.rics.org/fr/news-insight/latest-news/coronavirus-and-rics-events/

L’Ordre National des Ingénieurs Topographiques (ONIGT) a institué un Comité de Veille et de Crise (CVC) , avec pour objectifs  de proposer des mesures d’urgence, suivre les effets de la pandémie sur la profession et offrir des services à l’écosystème et au pays, et d’éviter une crise sociale et les faillites des cabinets d’IGT.

Veille économique de la profession,  qui a consisté en ce qui suit :

  • La collecte des données sur l’impact de la crise à travers un questionnaire  auquel ont répondu 229 IGT (33% des 700 IGT privés inscrits  à l’ordre)
  • 70% des cabinets ont arrêté leur activité
  • La perte de CA prévisionne del pour Mars et Avril pourrait atteindre 320 MDHS
  • La mise au chômage partielle pourrait atteindre 4500 empois pour les mois de Mars et Avril
  • Le risque de faillite le plus élevé se trouve d’ici trois mois
  • 13% des cabinets sont dans une extrême vulnérabilité puisqu’ils estiment l’existence d’un risque de faillite d’ici un mois

La collecte des données sur les factures impayées et les instances de réception des IGT privés , dans le cadre de la commande publique auprès des administrations.

  • Montant des factures en instance de paiement : 110 Mdhs
  • Montant des instances de réception : 115 Mdhs

Participation à la solidarité nationale

  • Ouverture d’un compte bancaire « ONIGT-COVID19 » dédié aux contributions volontaires des IGT pour le fonds de gestion de coronavirus.
  • Contribution des conseils de l’ONIGT

Les mesures préconisées

Parmi les mesures préconisées par les IGT , on trouve:

  1. Paiement immédiat des factures en instance dans les administrations
  2. Moratoire sur le paiement des charges de la CNSS
  3. Facilitation de la mise au chômage partiel pour raisons économiques et obtention des indemnités
  4. Paiement immédiat de 90% des livrables non encore validé par les administrations
  5. Maintien de la continuité de l’activité dans les administrations
  6. Augmentation des lignes de crédit bancaire tout en baissant le taux des agios à 1,75%
  7. Maintien de l’ouverture des chantiers de bâtiment et travaux publics
  8. Mise en place un cadre légal pour le télétravail
  9. Mesures concerna nt les impôts et les charges sociales (exonération, report,annulation de majorations et pénalités,…)
  10. Octroi par l’ONIGT des aides directes aux petits cabinets (création d’un fonds d’aide,….)
  11. Maintien de l’activité dans les administrations et les travaux sur terrain

Les limites du bénévolat

L’ONIGT a communiqué des mémorandums avec liste des factures impayées et des dossiers en instance de réception aux administrations.
Des contacts ont aussi été établis avec plusieurs hauts responsables d’administrations pour échanger et collaborer aux actions d’atténuation des effets de la crise.

Connaissant les conditions dans lesquelles travaillent les consœurs et confrères IGT , bénevoles dans diverses commissions et groupes de travail du Conseil National de l’ONIGT, on ne peut que saluer le travail accompli par le comité de veille et de crise.

Mais ce bénévolat a ses limites qui peuvent être perçus a travers :

  • Le taux de réponse aux questionnaires
  • La perception qu’ont les IGT du Comité

C’est l’occasion de rappeler le besoin d’implication effective de toutes les composantes de la profession dans l’effort actuel, notamment par le respect des dispositions gouvernant la répartition des cotisations entre les conseils régionaux et le conseil national.

Ces cotisations constituant la principale source de financement du fonctionnement des instances ordinales, tout manquement aux règles établies à cet effet, mettrait en péril l’indépendance de l’ordre. Ceci portrait par conséquent un grand préjudice aux intérêts de la profession dans son ensemble.

Quelques membres du CVC parmi la délégation de l’ONIGT à la conférence FGF à Dakar

Le Conseil National de l’ONIGT va statuer avant mardi 7 avril 2020 sur la proposition de contribution au fond spécial Coronavirus, et ce conformément à l’article 51 de la loi 30-93.

Dangereuses dérives

On vient d’assister à l’échelle internationale à des actions visant le directeur Général de l’OMS, au sujet desquels je vais indiquer la référence suivante:

https://globalnews.ca/news/6794276/who-politicize-coronavirus-trump/

Je me contente de faire le lien entre le message politique du Directeur Général de l’OMS, et une campagne de désintoxication/désinformation visant l’ONIGT , au sujet de sa contribution au fond COVID-19.

La capture d’écran ci-dessus que j’ai pris soin de maquiller par respect pour son auteur, qui avait publié auparavant cet autre post, montre à quel point il est difficile pour certaines personnes , en temps de crise, de faire la part des choses entre intérêt personnel et intérêt Général.

Il est intéressant à cette occasion de voir l’article ci-dessous , avec tout ce qu’il véhicule comme positions négatives sur le Maroc.

http://www.mapexpress.ma/actualite/monde/lutte-contre-covid-19-strategie-du-maroc-simpose-lune-meilleures-au-monde-nova-paraguay/

https://www.monde-diplomatique.fr/2020/04/PUCHOT/61613

Alors que d’autres points de vue plus objectifs, ne manquent pas de louer les actions prises par notre pays.

https://blog.lefigaro.fr/rioufol/2020/04/covid-19-pourquoi-macron-est-c.html

https://www.bladi.net/forbes-roi-mohammed-6,67165.html

Une association régionale à la rescousse

La campagne de désinformation se poursuit contre les instances ordinales et la profession, en ressuscitant une association régionale d’IGT.

J’y revendrai en temps opportun sur les associations d’IGT, qui étaient en veilleuse jusqu’à présent , dont celle de Rabat (AMIGET Rabat) que je connais bien.

http://gtopic.net/blog/2013/12/10/a-ton-besoin-des-associations-digt/

Responsabilité de certains médias

Je découvre à l’occasion de ce blog plusieurs médias électroniques régionaux et leur qualité. Cette diversité serait plus enrichissante s’elle était accompagnée du respect des règles déontologiques, dont la vérification des faits auprès de toutes les parties concernées.

A ce propos, je reviens sur le dernier remaniement ministériel compte tenu de l’importance du message qu’il véhicule au sujet de l’information/ communication, aussi bien en interne qu’à échelle internationale.

Il faut noter que l’effort pour la survie de l’entreprise d’IGT ainsi que sa relance post COVID-19 sont très grands.Il vaudrait donc mieux s’y consacrer dès à présent sans arrières pensées, surtout que les prévisions de l’impact de la pandémie commencent à sortir.

https://www.yabiladi.com/articles/details/91683/covid-19-recession-pour-maroc-2020.html

Réaction à la hauteur du défi

En réaction à la campagne calomnieuse visant la profession le président du Conseil National et les Trois présidents des Conseils Régionaux ont adressé un communiqué d’information à l’ensemble des IGT

Dans le même esprit le Syndicat des Ingénieurs Géomètres Topographes (SIT) adressé un communiqué à ses adhérents , pour une mobilisation face à la crise.

L’ONIGT avait ouvert un compte dédié aux dons des Conseils et des IGT, qui a pu collecter 1 million quatre-vingt-dix mille dirhams (1 090 000,00 Dirhams) . Ce montant a été versé le jeudi 16 avril 2020 dans le compte du Fonds Spécial pour la gestion de la pandémie. Prouvant ainsi que , les IGT ne peuvent rester à l’écart de l’élan de solidarité qui permet à ce jour au Maroc de gérer au mieux cette crise.

Ce n’est certainement pas le genre de commentaire ci-dessous qui va freiner cet élan de responsabilité et de solidarité de la profession.

Par contre cela ne fera que ternir davantage l’image de leurs auteurs auprès des IGT et de l’opinion publique.

https://drive.google.com/open?id=1OFipWfS_ju7qRFvqMUnkbc9oMqJ9Srk_

https://drive.google.com/open?id=i

La communication en cette période de crise, reflète loin de toute polémique, la réalité de la profession à l’oeuvre de construction positive, la synergie entre les actions de l’ONIGT et celles du SIT , dans un seul intérêt commun, celui de la profession et de la nation.

Graves accusations et mépris pour une noble action

Cette noble action de solidarité nationale par des professionnels honnêtes , n’a pas été du gout d’un groupe habitué à la désinformation , dénigrement et la destruction….

Je partage ci-dessous , exceptionnellement car plein d’enseignements dans le contexte actuel, des commentaire du genre de ceux dont je n’accepte ni le langage ni le ton sur mon profil FB.

Commentaire publié sur mon profil FB

Surenchère et contradictions

Dans le registre des réactions , on trouve aussi une réaction mois vulgaire et agressive , mais irréaliste.

Demander à une profession qui “connait une crise interne et une difficulté structurelle” et avec “des caisses quasi vides” de contribuer plus qu’elle n’a fait , est simplement de la surenchère pour ne pas dire plus.

Réaction d’un membre du Conseil National de l’ONIGT

Cheval de Troie, Kamikazes et Terre brûlée

On a vu défiler de nombreux agissements contre les instances ordinales , calomnies contre des IGT catégorisés ‘Pro Président du CN’ par des auto proclamés ‘militants’, et’ même ‘historiens‘ , comme en témoignent les copies d’écran ci-dessous.

J’ai bien pris soin de masquer les noms des profils FB concernés , dont des titulaires par contre, n’hésitent pas à diffamer et insulter nommément des IGT, se croyant au dessus des lois .

C’est dans ce registre du dénigrement/mensonges que je place les références à certaines actions disciplinaires engagées par les instances ordinales. Sujet auquel je consacrerai un blog spécial détaillé.

Particuliers/Groupements

Tellement focalisé sur la personne , qu’on ignore volontairement qu’il ne s’agit pas ici d’un particulier, mais que c’est bien le Président du Conseil National de l’ONIGT qui agit dans le cadre de la loi 30-93. Toutes les dispositions légales et réglementaires ayant été prises pour mener à bien cette opération d’intérêt national , comme annoncé dans les communiqués de l’ordre.

Persistance dans le mensonge

La persistance dans l’erreur et le mensonge est chose normale pour certains. Comme le déclare l’ex responsable en chef qui se proclamait ‘Je suis Charlie’ Il a osé parler de décorations et dans une une précédente campagne de dénigrement, avec la complicité sournoise de quelques IGT bien connus pour leurs actions nuisibles au sein des conseils de l’ordre, et de la profession en général !

Allant jusqu’à ignorer les communiqués conjoints du président du Conseil National et les trois présidents des Conseils régionaux de l’ONIGT ci haut, au sujet de la contribution au fond de solidarité.

Propositions d’un plan de relance

A l’instar de tous les secteurs économiques et professions, l’ONIGT a été appelé à soumettre ses propositions pour un plan d’urgence et de relance , afin de faire face aux conséquences de la pandémie COVID-19.

Le CSC s’est attelé à cette tache qui s’insère par ailleurs dans le cadre d’un travail collectif accompli par le Conseil Professionnel du Cadre Bati (CPCB). A signaler à cette occasion la remarquable implication de la ministre de l’Aménagement du Territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville.

https://lematin.ma/express/2020/exclusif-nouzha-bouchareb-dit-propos-gestion-crise-covid-19-plan-relance/335579.html

Dans le but d’accomplir cette tache, le CSC a du procéder à une collecte d’information par questionnaires auprès des IGT du secteur privé, effectuer plusieurs consultations en interne , et aussi solliciter la contribution des administrations partenaires de la profession.

https://lematin.ma/journal/2020/lactivite-ingenieurs-geometres-topographes-frappee-plein-fouet/335207.html

Cet article qui ne fait que citer des chiffres collectés auprès de la profession, n’a pas été du goût de fonctionnaires au sein d’une Agence Nationale.

Une réaction irresponsable , faisant fi de l’intérêt national, normalement à privilégier par une réactivité positive qu’exige cette période de crise , alors que tout un secteur privé se bat pour sa survie.

Il en est malheureusement de même de quelques personnes déjà citées ci haut , dont un exemple de commentaire est reproduit ici.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est ME-485x1024.jpg.

Mesures d’urgence

Un communiqué du président du Conseil National diffusé aux IGT le 6 mai 2020 a fourni un rapport complet sur les actions entreprises par l’ONIGT face à la crise du COVID19.

Il en ressort une ensemble de mesures visant à atténuer l’impact de la crise sur les cabinets d’IGT .

  • Collecte des données sur les factures impayées et les instances de réception, dans toutes les administrations.
  • Envoi des états des paiements et réceptions des IGT à toutes les administrations.
  • Suivi des paiements et réceptions auprès des administrations et des IGT.
  • Collecte des données sur la difficulté des IGT et leurs équipes de se déplacer entre les villes et envoi du recueil au Ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme pour coordination avec le Comité de Veille Economique du Gouvernement
  • Collecte des données sur la continuité de service au sein des administrations publiques
  • Collecte des données, par le Comité des Présidents, sur les besoins des IGT privés en matière de soutien financier direct.

Une quarantaine d’IGT répartis sur une vingtaine de villes estiment qu’ils sont dans une situation critique.
Les Conseils Régionaux examinent les conditions et les modalités d’octroi d’aide financière directe à ces IGT.

Une initiative avec un questionnaire élaboré par une association régionale diffusé le 11 mai 2020, a malheureusement créé une confusion par son timing et démarche. Une polémique inutile de plus, Surtout que le Conseil National de l’ONIGT avait déjà procédé à une collecte de données à ce propos, et que les propositions de l’ordre ont été communiquées aux instances gouvernementales concernées.

Le projet de plan d’urgence et de relance diffusé aux IGT pour avis

Un  communiqué du président du conseil national de l’ONIGT du 16 mai 2020,   remercie l’ensemble des IGT pour leur participation suite aux différents échanges  et enquêtes lancés par l’ONIGT depuis le 16 mars 2020.

Les efforts déployés avec tous les Conseils de l’ONIGT (National et Régionaux) ayant  permis d’aboutir dans une démarche inclusive à l’élaboration d’une plate-forme du Plan d’urgence et de Relance de l’ activité  de la profession. 

Le document  qui a  nécessité pas moins de 80 réunions et entretiens en interne ( dont 10 du comité des présidents et 40 du CSC) , et avec les autorités gouvernementales et les organisations professionnelles  (dont 10 avec le CPCB),  a été diffusé à l’ensemble de IGT pour leurs propositions et améliorations.